Contenus sponsorisés 

32,7°C relevés sur les bords de l’Océan Arctique, remarquable pour un mois de mai

C’est une puissante et brutale remontée d’air chaud qui est la responsable. Le thermomètre n’a que rarement dépassé les 30°C aussi tôt dans l’année.

Image d’illustration

L’arrivée de la chaleur a été brutale près du cercle polaire arctique. 32,7°C ont été enregistrés mercredi 19 mai 2021 sur les bords de l’Océan Arctique, dans le nord-ouest de la Russie. Un nouveau record atteint par la petite localité de Kolezhema, située à environ 1000 kilomètres au nord de Moscou. Rarement les 30°C ont été atteints aussi précocement à cette période de l’année dans cette région du monde pourtant habituée aux records de températures. Des valeurs remarquables situées entre « 20 et 24°C au-dessus des normales de saison », d’après le prévisionniste écossais Scott Duncan.


Un triste record de chaleur encore plus frappant lorsqu’on compare ce relevé aux températures actuelles en France. Ce 19 mai, le thermomètre n’a pas dépassé les 16°C à Paris, à peine 20°C à Nice (Alpes-Maritimes)...