Contenus sponsorisés 

Alerte canicule : 45 départements en vigilance orange

Après un pic de chaleur la semaine dernière, les fortes chaleurs attendues dans les prochains jours s’annoncent plus durables. Jusqu’à 41°C attendus vendredi. Et cela va durer...

L’épisode caniculaire qui va toucher la France sera moins durable et moins intense que les canicules d’août 2003 et de juillet 2019. Aujourd’hui à 16h, 44 départements ont été placés en vigilance orange par les services de Météo France pour un épisode caniculaire s’étendant à la quasi totalité de la France d’ici le week-end. Un premier pic de chaque très intense est attendu vendredi « du sud-ouest aux Pays-de-la-Loire » indique Météo France dans son bulletin d’alerte. Vendredi sera la journée la plus chaude de la semaine et vraisemblablement de cette canicule, avec des valeurs très élevées attendues dans l’intérieur des terres.

Jusqu’à 41 ou 42°C ce vendredi C’est entre les Pays-de-la-Loire, le Poitou-Charentes, l’Aquitaine et la région Occitanie que les températures vont frôler des valeurs extrêmes. Jusqu’à 42°C sont possibles vendredi après-midi sur ces zones, des valeurs qui se rapprocheront « probablement des records par endroits » précise Météo France. Sur les autres départements placés en vigilance orange, du Centre aux Hauts-de-France, le thermomètre sera en nette hausse et affichera généralement entre 34 et 38°C, localement 39°C d’après les prévisionnistes.


Pour la suite ? L’épisode caniculaire va se maintenir sur le pays et touchera davantage les régions de l’Est du pays. Sur les régions bordant l’Océan Atlantique, le thermomètre baissera notamment samedi avec le retour d’une bref dégradation orageuse, avec des foyers orageux localisés. D’une durée d’environ 1 semaine, les températures ne devraient pas baisser avant le milieu de semaine prochaine sur toutes les régions situées dans l’intérieur du pays. C’est le retour d’une dégradation pluvio-orageuse entre mercredi et jeudi qui devrait permettre une baisse sensible du mercure.