Contenus sponsorisés 

Images. Tsunami, éruption volcanique… de graves dégâts rapportés aux Tonga

Dernière mise à jour : janv. 16

Après l’éruption sous-marine aux Tonga du volcan Tonga Hunga, une alerte tsunami avait été déclenchée ce samedi 15 janvier dans tout le Pacifique. Un tsunami a été observé dans plusieurs localités bordant l’immense océan, alors que les Tonga étaient difficilement joignables après de graves dégâts.

Tsunami aux Tonga - © Sakakimoana (Twitter)

Tonga, Japon, Etats-Unis, Chili, Pérou… un tsunami plus ou moins important a inondé certaines localités bordant l’océan Pacifique ce samedi 15 janvier 2022. Quelques heures après l’impressionnante explosion du volcan Tonga-Hunga Ha’apai. L’entrée en éruption de ce monstre s’est produit sur des îles heureusement inhabitées de l’archipel, situées à environ 65 kilomètres de la capitale. Une éruption impressionnante observée depuis des satellites.

Très rapidement après l’éruption du volcan, un tsunami a été observé sur l’archipel des Tonga. De rares images circulent sur les réseaux sociaux, alors que les moyens de communication ont été très endommagés par l’explosion du volcan sous-marin.

Plusieurs vagues puissantes sont entrées, à priori de plusieurs centaines de mètres dans les terres. Le témoin de la scène s’est réfugié dans une église, inondée par le tsunami.

Rapidement après l’éruption volcanique, une alerte au tsunami a été déclenchée dans de nombreux pays, notamment sur la côte Ouest des Etats-Unis, la Colombie-Britannique et l’Alaska comme l’a repéré notre journaliste qui a suivi la situation en direct.


Pendant ce temps aux Tonga, la situation reste très floue. Mais des témoignages arrivent sur les réseaux sociaux avec de nouvelles images. Sur cette vidéo, une vague très puissante ne laisse que peu de temps aux habitants de quitter les lieux.

De l’autre côté de l’Atlantique, le Japon lance à son tour une alerte tsunami en plein milieu de la nuit. Le littoral bordant l’océan Pacifique est concerné par l’arrivée possible de vagues de 1 à 3 mètres d’après les autorités.

Au Japon, des milliers d’habitants sont appelés à évacuer la zone littorale et à rejoindre immédiatement des points hauts. Plusieurs bouchons sont signalés.

La population nippone a été réveillée entre 00h et 01h du matin par des sirènes, installées sur tout le littoral du pays en prévention du risque de tsunami.


Pendant ce temps, en Californie, de premières déferlantes sont confirmées sur le littoral américain. Le tsunami a provoqué des dégâts matériels, visibles sur cette vidéo prise sur la plage de Santa Cruz.

Même constat dans le port de Santa Cruz, où l’eau est rapidement montée. Des véhicules ont été déplacés par la montée du niveau de l’océan. Les quais ont été submergés.

Plus au nord, des vagues moins intenses sont repérées sur le littoral de l’Oregon.

Quelques heures plus tard, un tsunami est confirmé en Amérique latine. Ici sur les côtes du Pérou, surprenant de nombreux habitants et commerçants.

Quelques minutes plus tard, des témoignages signalent également d’importantes vagues au Chili. Plusieurs infrastructures maritimes ont été emportées par la force de l’eau.

L’alerte tsunami sera totalement levée ce dimanche matin (heure française) par les sites de surveillance des différents pays.

  • Facebook
  • Twitter