Contenus sponsorisés 

En images. Nombreux dégâts, des rafales à + de 260 km/h en Amérique centrale

L’ouragan Iota, en catégorie 5, a frappé tôt mardi matin l’Amérique centrale et notamment le Nicaragua. En plus des vents monstrueux, à plus de 260 km/h, d’importantes pluies et une surélévation du niveau de la mer ont provoqué d’importants dégâts. Retour en images.


L’île de San Andres, appartenant à la Colombie, a été touchée par l’ouragan avec de violentes rafales de vent mais aussi par de fortes pluies. D’importantes inondations ont été observées dans certains quartiers.

Une autre île, appartenant elle-aussi à la Colombie, a été durement touchée. L’île de la Providence a été touchée par les vents les plus violents de l’ouragan. De sérieux dégâts sont rapportés, notamment sur la zone côtière.

Le Nicaragua, en alerte maximale, a ensuite été balayé par les intempéries. Cet arbre n’a pas résisté à l’assaut du vent et des pluies.

Il y a une dizaine de jours, l’Amérique centrale avait déjà été secouée par un ouragan. L’ouragan Iota a touché la même région.

Les dégâts sur l’île de la Providence sont catastrophiques. Des logements entiers ont été détruits par les vents. La végétation a également souffert.