Contenus sponsorisés 

Juillet 2019 : la France n’avait jamais eu aussi chaud !

Pour la deuxième fois de l’été, la France connaissait en juillet 2019 sa deuxième canicule de l’année. Des températures insoutenables, de nombreux records battus... c’était il y a déjà un an !

42.6°C relevés à Paris, le 25 juillet 2019, station Météo France de Paris-Montsouris. Du jamais vu ! Un chiffre record « équivalent à une après-midi normale à Bagdad en Iraq » explique Météo France. Durant près de 5 jours, la France a connu son deuxième épisode caniculaire exceptionnel, après déjà d’importantes chaleurs apparues fin juin sur de nombreuses régions. Entre le 21 et le 26 juillet 2019, le thermomètre est bien souvent passé au-dessus de la barre des 35°C. A l’époque, 80 départements étaient placés en vigilance pour canicule dont 20 en alerte maximale de niveau rouge. Une première là aussi.

De courte durée mais puissante


En moyenne, il n’avait presque jamais fait aussi chaud en France, lorsque l’on additionne, pour obtenir une moyenne, toutes le températures relevées le 25 juillet 2019. Avec 29.4°C sur la journée du 25 juillet, cet « indicateur thermique se retrouve à ex-æquo avec le 5 août 2003 » confirme Météo France sur son site internet. Durant ce deuxième épisode de canicule, près de 15% des stations Météo France ont battu leur record.


Tous mois confondus, il n’avait jamais fait aussi chaud dans de nombreuses villes de France, bien au-delà de Paris et de la région parisienne. Un peu plus au nord, le mercure a dépassé les 40°C, y compris en bordure de Manche... un chiffre record et surtout historique. Une première à ces latitudes dans le pays.


Paris : 42.6°C battant les 40.4°C de juillet 1947
Lille : 41.5°C battant les 37.6°C de juillet 2018
Dunkerque : 41.3°C battant les 38.3°C de juillet 2006
Rouen : 41.3°C battant les 38.1°C d’août 2003.
Saint-Quentin : 40.7°C battant les 37.9°C d’août 2003
Charleville-Mézières : 39.2°C battant les 37°C d’août 2003

Canicule de tous les records ?


Au total, sur le réseau de station de Météo France, un quart du réseau « a enregistré son nouveau record absolu le 25 juillet 2019 » et près de « 43 stations ont battu leur précédent record de plus de 2°C », annonçait l’organisme de prévisions sur son site internet l’année dernière. Cependant, durant cette deuxième canicule de l’année 2019, le record de chaleur maximale n’a pas été dépassé. Il l’avait été lors de la première vague caniculaire quasiment 1 mois plus tôt dans le sud de la France. 46°C avaient été mesurés dans l’Hérault à Verargues le 28 juin 2019.


Toujours + de canicule ?


Face à ces températures toujours plus chaudes, le réchauffement climatique inquiète. Toujours via son site internet, Météo France indique que « sur les trente dernières années, le nombre comme la durée et l’intensité des vagues de chaleur a augmenté ». Elles pourraient être plus fréquentes mais aussi « plus sévères et plus longues qu’actuellement » préviennent les prévisionnistes.

Crédit : Météo France