Contenus sponsorisés 

Paris paralysée par la neige, c’était il y a 10 ans déjà !

Alors que le sud de la France était sous la douceur, le nord avait froid. D’importantes chutes de neige ont touché Paris et sa région le 8 décembre 2010 paralysant le trafic routier.

Image d’illustration

Jusqu’à 12 cm de neige au cœur de Paris. C‘était il y a 10 ans, le 8 décembre 2010. Il fallait à l’époque remonter à janvier 1987 pour retrouver une quantité de neige aussi importante dans la capitale. « Une neige lourde et collante », décrite par les prévisionnistes de Météo France, qui avaient placé l’Île-de-France et une grande partie des départements limitrophes en vigilance orange pour neige et verglas. Un épisode « remarquable mais pas exceptionnel » qui se produit en moyenne tous les 5 à 10 sur le bassin parisien. Des bouchons monstres, des automobilistes bloqués toute la nuit


« Sur le réseau principal ça se passe mal, sur le réseau secondaire, c’est catastrophique », annonçait à l’époque le Centre régional d’information routière. Les spécialistes des embouteillages en région parisienne recommandaient à l’ensemble des conducteurs d’éviter les déplacements en Île-de-France, tout en précisant que les régions voisines étaient également très touchées. De son côté, la Prefecture de police de Paris avait interdit la circulation des poids lourds dès 15h sur l’ensemble des axes. Des centres d’hébergements d’urgence avaient dû être ouverts pour prendre en charge les naufragés de la route.

« Des milliers de passagers bloqués »


Dans les transports en commun, la situation était quasiment paralysée côté bus. Des retards étaient constatés également au départ et à l’arrivée des grandes gares ferroviaires en raison d’un abaissement de la vitesse des trains, liées aux importantes chutes de neige. Même constat à Roissy et Orly avec « des milliers de passagers bloqués », annonçait Air France. Au total, près de 5.000 forces de l’ordre avaient été mobilisés, dont 2.000 en renfort.


Pour aller plus loin, nous vous recommandons :


- bilan de la journée par Météo France

- analyse de la situation par l’association Infoclimat