Contenus sponsorisés 

Près de 50°C au Canada : mais que s’est-il passé ?

Du jamais vu ! Le thermomètre a frôlé les 50°C cette semaine dans l’ouest du Canada. Une situation provoquée par un puissant anticyclone, appelé aussi dôme de chaleur. Explications.

Image d’illustration

Jusqu’à 49,6°C à Lytton au Canada, plus de 47°C aux Etats-Unis dans l’Oregon, une puissante et inédite vague de chaleur a touché la partie occidentale du continent nord-américain ces derniers jours. Un phénomène provoqué par un « blocage atmosphérique intense, avec un anticyclone à toutes altitudes, puissant et statique campant très nord sur l’ouest du continent nord-américain », détaillent les prévisionnsites de Météo France. Ces conditions anticycloniques ont amplifié le réchauffement de l’air en venant bloquer l’air chaud au sol.


Comment expliquer plus concrètement ces fortes chaleurs ? Dans un dossier, les spécialistes de Météo France détaillent ce qu’il s’est produit durant ces quelques jours de fournaise : « De l’air chaud en provenance du Pacifique s‘est retrouvé happé vers les hautes latitudes puis piégé sous un dôme de hautes pressions (NDLR : l’anticyclone). Il en résulte un mouvement anticyclonique et un mouvement de la moyenne atmosphère vers les basses couches, produisant un réchauffement supplémentaire de l’air par compression. Entre dimanche et mardi, l’anticyclone était centré sur la Colombie-Britannique conduisant donc un vent de terre entre l’Oregon et la région de Vancouver. En redescendant, le relief des Rocheuses et de ses massifs secondaires vers les plaines littorales, cet air s’est encore réchauffé, produisant des températures dignes des points chauds du globe ».

Ce phénomène du dôme d’air chaud se produit chaque année dans des zones très connues pour leurs fortes chaleurs comme les régions méditerranéennes et le désert du Sahara. Bien loin donc du Canada…