Contenus sponsorisés 

Retour du gel : une catastrophe pour la végétation ?

Après un épisode de douceur remarquable, le froid et les gelées sont de retour. Un retour de l’hiver qui pourrait avoir de graves conséquences sur la végétation.

Image d’illustration

« Les modèles météorologiques convergent toujours vers un évènement de destruction majeur de la production arboricole », s’alarme Serge Zaka, Docteur en agroclimatologie pour ITK et Infoclimat. Pendant 3 jours, d’importantes gelées vont toucher la France après une intrusion d’un air glacial venu tout droit d’Arctique. Un puissant flux de nord qui pourrait apporter aussi quelques averses de neige au-dessus de la Loire.


Bien que les gelées soient habituelles en avril, « ce qui est exceptionnel c’est les pics de douceur de ces dernières semaines, notamment celui de fin mars », explique le spécialiste. « C’est ce pic de douceur qui a favorisé le réveil de la végétation qui pensait que c’était le printemps. L’arrivée de ce gel brutal va poser des problèmes », prévient Serge Zaka. De petites gelées suffiront pour causer de graves dégâts sur la végétation et certaines cultures agricoles. « Les bourgeons sont ouverts pour les fruitiers. Ces structures florales sont exposées à l’air et donc au gel. Dès qu’il fera -1°C plus d’une heure, ça va bruler », détaille l’agroclimatologue.

Jusqu’à -8°C annoncés Le mercure devrait chuter jusqu’à -5°C ou -6°C d’après les dernières prévisions, notamment entre le nord-est et la Bourgogne dans la nuit de lundi à mardi. Entre -1 et -4°C des Hauts-de-France, en passant par la Normandie, l’intérieur de la Bretagne, le Centre et le Massif-Central. La nuit suivante, des gelées plus sévères sont annoncées en Auvergne, dans le Limousin et les Pyrénées avec jusqu’à -8°C. Même chose en Normandie, avec localement -6°C en début de journée.