Contenus sponsorisés 

Sécheresse : la Pologne en alerte maximale

C'est un scénario qui se répète depuis de nombreuses années. Situé dans l'Europe de l'Est, le pays d'un peu moins de 40 millions d'habitants connait une situation à nouveau alarmante.


«C'est l'une des pires situations de l'histoire des mesures hydrologiques du pays, effectuées depuis plus de cent ans». Les mots sont graves. Ils viennent du porte-parole de l'Institut de météorologie et de gestion de l'eau polonais. La Pologne subit régulièrement des épisodes de sécheresse, depuis plusieurs années. 2019 n'a été qu'une année supplémentaire de crise, avec en plus de nombreux records de chaleurs battus.

Le changement climatique en cause


Les sols sont secs, les conditions météo des ces derniers mois sont à nouveau pointées du doigt. «Cet hiver, il n’y a pas eu de neige. Maintenant on n’a pas de pluies. Il nous faudrait de la petite pluie continue pendant une semaine, pas une averse violente, dont l’eau part rapidement sans pénétrer dans le sol», explique Marian Sikora, président de la Fédération des unions de producteurs agricoles polonais à l'Agence France Presse. 

Pour ne rien arranger, de violents incendies touchent la Pologne actuellement notamment au coeur du plus grand parc national situé dans le Nord-Est du pays. Une zone très touchée par la sécheresse.


« Il attire les ornithologues et les amateurs de photo-safari du monde entier. La faune est représentée par de gros animaux : le wapiti, le cerf, le castor, le blaireau, le chien viverrin, le rat musqué » lit-on sur le site officiel du parc.

Le parc de la Biebrza est le paradis de la flore et de la faune sauvage. Les pompiers sur place, annoncent déjà la destruction de plus de 6000 hectares de terre, soit environ 10% de sa surface. Le ministre de l'Environnement polonais a précisé que cet incendie pourrait avoir comme origine l'homme. Des herbes brulées illégalement par des paysans dans des champs seraient le point de départ de cet incendie monstre, alors que la sécheresse sévit.


Une carte de l’humidité du sol de la Pologne au 15 avril 2020 - Source : IMGM

Les agriculteurs sont pourtant les premiers à souffrir d'une situation qui se répète d'une année sur l'autre. La mauvaise gestion de l'eau dénoncée dans le pays serait un facteur aggravant.